Causes Com & Web 2.0

Guerre médiatique : les redoutables méthodes des sionistes américains

Dès le 7 octobre 2023, la stratégie sioniste pour massacrer les palestiniens et détruire Gaza était clairement affichée. Mais il lui fallait repousser le seuil de tolérance et surtout de complicité de la part des grandes puissances de ce monde. Tel que je l’avais expliqué lors d’une émission, il fallait inventer des mensonges tellement énormes que les atrocités sionistes qui allaient venir sembleraient « justifiées » et « tolérables ». Voilà pourquoi la propagande mise en place a tout de suite imposé deux sujets très lourds et totalement faux : le viol des femmes et le massacre délibéré des civils*.

Le 6 mars dernier, le site américain The Grayzone a publié un article très important qui dévoile l’approche recommandée pour les prises de parole publiques, et qui, vous le constaterez, correspondent et expliquent ce qui a été déversé comme mensonges et propagande durant les six derniers mois. Un expert de renommée Frank Luntz, connu dans la sphère politico-médiatique à travers ses interventions en gestion des crises et scandales, a été appelé à la rescousse. La « UJA- Federation » et la « Jewish Community Relations Council » (deux puissants lobbys pro-Israël), l’ont invité (Luntz) à animer une séance privée et strictement confidentielle, au profit d’élus et de figures notoires dans la ville de New York. Seulement (malheureusement pour eux, heureusement pour les humains), les slides qui ont été présentées ont fuité !

Les mensonges sionistes sont multiples, depuis le début de l’agression génocidaire actuelle. Afin de les rendre les plus efficaces possibles, Luntz les a étudiés à travers des sondages et des focus group, afin de déterminer les éléments de langage qui devront constituer les armes à utiliser contre les cerveaux du public américain.

 

 

Parmi les slides qui ont fuité, on retrouve le tableau ci-contre qui détermine les éléments de langage concernant la guerre contre le Hamas. Ce qui est frappant, c’est que les messages utilisés ont tous un air familier : on les entend aussi bien chez les américains, les européens et mêmes les arabes qui ont trahi la cause de leur nation. Cela reflète une coordination au niveau mondial.

 

Lors d’un focus group, Luntz a demandé à son public de classer les sujets qui les affectent le plus. Les viols et le massacre des civils sont en tête. Ça explique pourquoi les sionistes persistent à répéter les mêmes mensonges malgré l’absence totale de preuves.

 

 

 

 

Les images des enfants palestiniens blessés et tués sauvagement par les sionistes, font très mal à l’image de la force d’occupation. Afin de les contrer, le monstre-expert propose d’utiliser des images qui laissent penser que les enfants palestiniens méritent ce qui leur arrive ! Démonstration dans la slide suivante.

 

 

« Le Hamas utilise souvent des enfants  visiblement

blessés par la guerre, dans leurs réseaux sociaux »

La meilleure réponse sioniste est alors de présenter ces enfants comme ayant subi un lavage de cerveau !

 

 

 

D’autres slides présentent la manière dont il faut évoquer la guerre contre les palestiniens, la nécessité de parler des israéliens et non de « leur » territoire et la façon par laquelle il faut décrire Israël. Fait intéressant : la comparaison entre le Hamas et Daech a médiatiquement échoué ce qui a conduit à l’abandon de ce mensonge.

Maintenant que nous savons tout cela, que devons-nous retenir ? La nation arabo-musulmane et les peuples libres du monde, se plaignent de la mainmise du sionisme sur les cercles politiques et médiatiques dans le monde, et c’est à juste titre. Mais nous devons nous interroger sur les raisons ayant mené à cette situation. Est-ce par pur racisme et cruauté de la part des occidentaux? Oui c’est un facteur qui pèse relativement dans la balance, mais qui ne suffit pas à tout expliquer. Le monde libre (celui qui a le courage de son humanité, pas celui qu’évoquent les leaders américains…), est coupable de négliger un travail de fond pour contrecarrer celui des cercles criminels qui tendent à perpétuer l’injustice. Jim Himes, un ancien sénateur démocrate a dit ceci en substance : « durant 15 années d’exercice, je recevais chaque année de 6 à 8 visites de la part de lobbys sionistes. Durant la même période, je n’ai reçu aucune visite dont l’objet était de défendre le point de vue palestinien ».

Pour Luntz, les deux choses qui nuisent le plus au projet sioniste sont les images des victimes et de la destruction, qui selon lui confirment la perception de génocide, ainsi que les messages de juifs antisionistes. Deux volets qui doivent être exploités pour vaincre la propagande sioniste.

(*) De nombreux récits sont venus contredire la version officielle sur le bilan du 7 octobre.