Causes

Quel Benchmark pour l’entreprise algérienne ?

Le benchmark est une pratique qui consiste à observer, étudier et analyser la concurrence dans un secteur ou un environnement donnés ; avec pour objectif de s’inspirer des meilleures pratiques en marketing ou en management, sans se limiter à ces deux secteurs. Vu les performances des entreprises algériennes (en général) au niveau local et international, le benchmark devrait être un levier indispensable pour toutes les organisations qui voudraient s’améliorer…mais ce n’est pas aussi simple que cela.

Lorsqu’on parle de la réussite de l’entreprise algérienne, il est quasiment impossible de fermer les yeux sur l’environnement exceptionnel, tant par les opportunités que par les entraves, avec lesquelles il faut composer. Le lecteur doit dès à présent, être averti que nous n’adhérons pas au discours fataliste complotiste, qui n’explique la réussite que par les pratiques éthiquement ou juridiquement illicites. Mais nous n’adhérons pas non plus au discours illusionnaire qui prétend à notre environnement, une santé totale.

Dans une Algérie où il n’y a pratiquement plus de moralité, où la compétence, l’honnêteté, la persévérance, l’intelligence…ne favorisent plus l’ascension professionnelle ; où la concurrence déloyale, la corruption et le népotisme sont les meilleures garanties de la réussite financière (oui c’est à ça qu’il faut la réduire)…les modèles à suivre sont difficiles à repérer.

Ceux qui réussissent par tous les moyens illégaux et immoraux imaginables, ne font pas le travail à moitié, ils se présentent comme les auteurs de véritables « success stories », avec la complicité des médias. L’une des conséquences de cette pratique, est la promotion d’innombrables fausses pistes pour les jeunes entrepreneurs, qui découvrent le marché algérien et espèrent gagner du temps et de l’argent en imitant des « réussites ».

L’analyse du marché et de la concurrence, dans un environnement comme le nôtre, doit d’abord faire le tri, même si ce n’est pas toujours évident, entre ceux qui réussissent honnêtement et ceux qui empruntent des chemins que les honnêtes jeunes algériens n’emprunteront jamais. Si vous voulez imiter une entreprise choisissez celle qui partage vos principes.

D’un autre côté, les entreprises qui ne s’encombrent pas de sens moral, vu leurs réussites financières, se payent les meilleurs conseils, les meilleurs collaborateurs, les meilleurs prestataires…alors il ne faut pas hésiter à s’inspirer de tout ce qui en résulte.

Finalement, les jeunes entrepreneurs peuvent et doivent s’inspirer des bonnes pratiques sur le marché algérien, en étant très prudents concernant l’acquisition des contrats et leur application, c’est là que les plus grandes magouilles se font.

Comments

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée.